Bulletin des prix à la consommation d’Octobre 2009
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media47|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’Indice des Prix à la Consommation d’octobre a diminué de 3,8% par rapport au mois de septembre dernier. En variation trimestrielle, il a connu une baisse quasi identique (-3,7%).
Cependant en glissement annuel l’on observe une hausse de 5,8%. Le niveau d’inflation (variation d’indices moyens calculés sur douze mois) du mois d’octobre est de 11,1% contre 11,5% le mois dernier.
La baisse de l’indice de ce mois est imputable essentiellement à la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-7,2%). La baisse de l‘indice de cette dernière est entraînée principalement par les postes de consommation suivants : ‘‘céréales non transformées’’ (avec pour contribution de l’ordre de 47,3%), ‘‘viande de boeuf’’ (dont la contribution est de 29,5%) et ‘‘viande de mouton’’ dont la contribution approche 11%.
Les autres fonctions ayant aussi enregistré de baisses d’indices de prix (mais n’ayant pas d’importantes contributions dans l’indice global) sont : « Restaurants et Hôtels » (-2,7%) et « Boissons alcoolisées et tabacs » (-1,4%). L’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » a connu, ce mois, une légère baisse due au fléchissement du prix de fagot par rapport au mois passé.
Par contre, les fonctions telles que « Enseignement » et « Transports » ont enregistré de hausse due respectivement à l’augmentation des frais scolaires dans certains établissements privés et à celle du frais de déplacement récent pour le pèlerinage à la Mecque.
Comparé au mois de juillet dernier (c’est–à-dire en variation trimestrielle), l’indice global des prix de ce mois est pratiquement en baisse d’une valeur (-3,7%) proche de celle en variation mensuelle. Cependant en glissement annuel, l’on observe une hausse de 5,8% soutenue par la quasi-totalité des fonctions de consommation.
Dans le tableau des nomenclatures secondaires, l’on note que la situation est restée depuis trois mois presque en faveur des consommateurs à cause des baisses des indices de la plupart des rubriques.
Pourtant par rapport au même mois de l’année dernière, en dehors de l’indice des ‘‘produits frais’’ qui a connu de légère baisse (-0,2%), tous les autres types d’articles ont enregistré de hausses dont la plus importante concerne l’indice de l’énergie.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :