Bulletin des prix à la consommation d’Aout 2010
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’IHPC du mois d’août 2010 connait une hausse de 0,7% par rapport au mois de juillet 2010. La variation sur trois mois est davantage importante (4,6%). Par contre en glissement annuel, il connaît une baisse quasiment identique (-0,8%) à la hausse mensuelle, en valeur absolue. En juillet dernier la baisse en glissement annuel était plus élevée (1,7%) que ce mois. Le taux d’inflation
observé en fin du mois d’août 2010 est de -0,1 contre 0,7% le mois de juillet 2010.
La hausse de l’indice global de ce mois d’août 2010 est imputable aux indices des fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (0,9%) et « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (1,0%). Les deux rubriques ayant contribué à la hausse de l’indice global l’ont été respectivement de 63,45% et 23,08%.
La fonction ayant beaucoup contribué à la hausse, à savoir « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées », est soutenue principalement par les postes de consommation suivants : ‘‘céréales non transformées’’ (avec une contribution de 49,9%), sucre (44,8% de contribution), les ‘‘Sels, épices,sauces et produits alimentaires n.d.a.’’ (38,6% de contribution). Quant à la fonction « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles », la hausse de l’indice est due au poste : ‘‘autres combustibles’’(ayant une contribution de 21,97% dans la fonction correspondante). L’indice de l’énergie, en variation mensuelle, enregistre une hausse de 2,1% et une hausse de 8,7% en variation trimestrielle. Mais en glissement annuel, il connaît une baisse de 2,0% (voir tableau des nomenclatures secondaires).
En variation mensuelle, par ordre de grandeur, après l’indice de l’énergie (2,1%), viennent ceux des produits frais (1,7%) et des biens non durables (0,9%). Par contre, par rapport au mois de mai 2010, l’indice des produits frais (10,7%) vient en tête, suivi de celui de l’énergie (8,7%).
Du point de vue origine des produits, l’indice des produits locaux connaît plus de hausse que celui des produits importés, tant en variation mensuelle qu’en variation sur trois mois. Cependant en glissement annuel, l’on observe une baisse de 1,1% pour les produits locaux contre une hausse de 0,9% pour les
produits importés. L’indice des services connaît de plus importante variation en glissement (6,1%). Il est particulièrement imputable aux loyers et les services de restauration. Il importe en outre de préciser le taux d’inflation soujacente lié au service est de 3,5% en ce mois contre 2,5% en août 2009. Le niveau de
variation annuelle (5,0%) pour ce qui concerne l’indice des biens durables est dû à l’augmentation du prix du gramme d’or travaillé.



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :