Bulletin des prix à la consommation d’Octobre 2010
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media59|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’indice de prix à la consommation du mois d’octobre 2010 connaît des baisses quasiment identiques en variations mensuelle (-1,8%) et trimestrielle (-1,9%). Toutes les deux variations baissières constatées sont imputables en particulier à l’indice des produits alimentaires. Sur douze mois (variation par rapport au mois d’octobre 2009), l’indice du mois d’octobre 2010 est en légère hausse (0,2%) imputable à la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » et ce, malgré la baisse de l’indice des produits alimentaires (-1,4%). Le taux d’inflation calculé en glissement des moyennes annuelles d’indices est de -1,2% en octobre 2010 contre 11,1% au même mois de l’année
dernière.
La baisse de l’indice du mois d’octobre est due à la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-3,2%) dont les contributions principales sont celles des postes suivants : viande de boeuf (28,1%), céréales non transformées (14,07%) et légumes frais (14,50%). Le fléchissement des prix de la viande de boeuf (7,1%) est la conséquence directe de la faible demande manifestée au cours du mois d’octobre qui a suivi la période de ramadan marquée par de fortes demandes d’une part et de la spéculation
des prix pendant la fête d’autre part. Quant aux prix des céréales non transformées (avec une variation de-2,5%), la baisse observée depuis le mois de septembre est due à l’arrivée de la nouvelle récolte sur le marché
et celle des légumes frais (-15,6%), à la période de forte offre (période de production).
En variation trimestrielle, l’on note pour ce qui concerne les produits alimentaires, qu’en dehors des sousgroupes tels que ‘‘lait, fromage et oeufs’’ et ‘‘huiles et graisses’’, les indices des autres principaux sousgroupes
sont en baisse de plus de 3%. En variation sur un an, la faible hausse (0,2%) est due à l’importance de la hausse de l’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (5,2%) ; la forte hausse de l’indice des biens et services divers (15,6%) étant moins significative du point de vue
contribution.
Dans le tableau des nomenclatures secondaires, tous les indices sont en baisse. Du point de vue origine,l’indice des produits locaux a beaucoup baissé comparé à celui des produits importés et s’agissant de la durabilité des produits, l’indice des biens non durables a beaucoup baissé par rapport aux autres. Cependant par rapport au mois d’octobre 2009, les prix des produits locaux (0,2%) ont moins augmenté en comparaison avec ceux des produits importés (0,8%).
L’indice des services a fléchi alors qu’il est de proche de 6% par rapport à l’année dernière au même mois d’octobre.



puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :