Bulletin des prix à la consommation de Mars 2012
Article mis en ligne le 26 juillet 2013
par Webmaster
Imprimer logo imprimer

<media76|icone|legende=complete>
INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IHPC)
DE LA VILLE DE N’DJAMENA (Base 100 = 2005)

L’IHPC du mois de mars 2012 a fléchi d’un point par rapport au mois de février 2012, soit de 0,6% de moins que la baisse observée le mois de février 2012 par rapport à janvier 2012. Il est aussi en baisse de 1% en variation trimestrielle (par rapport à décembre 2011) et dépasse le niveau d’indice de mars 2011 de plus de 10% (variation en glissement annuel). Le taux moyen d’inflation calculé est de 5,4% contre -1,6% le mois de mars 2011. Les principales fonctions ayant contribué à la baisse d’indice du mois de mars 2012 par rapport au
mois de février 2012 sont : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-1,4%) et « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (-1,7%).
La baisse de l’indice de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » a pour cause celle des indices des postes suivants :

  1. ‘Fruits’ (-37,6%) dont en priorité la mange locale ;
  2. ‘Viande de boeuf’ (-2,7%) ;
  3. ‘Poissons et autres produits de la pêche séchés ou fumés, conserves de poisson’ (-7,0%).

S’agissant de la baisse mensuelle de l’indice de la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles », le seul poste est celui des ‘autres combustibles’ (-6,4%).
En variations trimestrielles, la fonction « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » est la principale à avoir contribué à la baisse de l’indice. Son indice a diminué de -6,7% puisque le mois de décembre 2011 a été marqué par de forte hausse de prix des autres combustibles. En glissement annuel, il ressort que les indices de la quasi-totalité des fonctions ont augmenté mais avec, en priorité, les fonctions « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+17,2%) et « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+7,4%) compte tenu de leurs poids dans la nomenclature. La forte hausse de l’indice des « Biens et services divers » (+22,2%), constatée sur un an, est due simplement à la montée des prix du gramme d’or et l’augmentation de frais de certains petits services tel que celui de pilage de céréale.
En ce qui concerne le tableau des indices des nomenclatures secondaires ci-dessus, nous notons une situation substantiellement satisfaisante sur une très courte période (1 à 3 mois) mais une augmentation générale annuelle des
prix des produits (par type, par origine et par durabilité).

  1. Les prix des ‘produits frais’ fortement sensibles aux fluctuations sont en hausse de 23,5% suivis de ceux de l’énergie (9,5%) ;
  2. L’indice des produits locaux est en hausse de 13% et celui des produits importés de 2,2% ;
  3. Les ‘biens non durables’ ont l’indice le plus élevé (14,4%) suivis des services enregistrant une hausse de 4,5% par rapport à leur niveau du mois de mars 2011.


puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :