Rapport final RMD 2013
Article mis en ligne le 31 décembre 2013
par Ahmat Youssouf
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

Le Tchad a été particulièrement affecté par les guerres et les troubles politico-militaires au cours des dernières décennies. Ses institutions et son économie ont été fragilisées par ces crises récurrentes.
Les Etats Généraux des armées qui se sont déroulés en 2005 prévoyaient la réduction des effectifs militaires et un renversement de la pyramide des grades. Avec le retour à la paix et la stabilisation du pays, le processus de réforme des forces armées et de sécurité a été relancé en octobre 2011, par le Président de la République du Tchad et s’est traduit par la démobilisation de 5 000 militaires à réinsérer dans la vie civile.
Pour accompagner leur réintégration, le gouvernement a élaboré le Programme National de Démobilisation et de Réinsertion des Militaires (PNDR), présenté aux bailleurs et partenaires au développement en mai 2012.
Dans ce contexte, deux missions exploratoires - l’une de l’Union Européenne, l’autre du Programme Transitionnel de Démobilisation et Réintégration (TDRP) de la Banque Mondiale - ont été menées en juillet 2012, et ont conclu à l’opportunité et la pertinence d’examiner les modalités d’un appui au PNDR, en s’inscrivant dans le cadre plus large des initiatives en faveur d’un appui à la sécurité et à la stabilité du pays et de la région.
Afin d’atteindre cet objectif, une mission conjointe - Banque Africaine de Développement (BAfD), Banque Mondiale (BM), Union Européenne (UE), Allemagne et France - a été réalisée en octobre 2012, dont l’objectif général était de définir une position conjointe des partenaires sur l’appui à apporter au gouvernement tchadien, en vue de la réintégration socio-économique des effectifs démobilisés. Cette mission a préconisé un appui au PNDR, tout en recommandant un renforcement des capacités de la Coordination Nationale de Démobilisation et de Réinsertion des Militaires (CODEREM) notamment en matière de collecte, traitement, gestion et analyse de données et en gestion informatisée de l’information. Cette même mission a proposé un appui au recensement et profilage des militaires démobilisés et à la mise en place d’une base de données fiable permettant de traiter les données en vue de la planification et de la mise en œuvre de l’appui à la réintégration socio-économique.
La réalisation de l’étude s’inscrit ainsi dans le cadre de l’appui des partenaires techniques et financiers du Tchad, en réponse aux attentes du gouvernement.
L’objectif principal de cette étude était de réaliser le recensement, l’identification et le profilage de 5 000 militaires démobilisés entre 2011 et 2012, en vue de leur réinsertion dans la vie civile. La réussite de cette réinsertion passe inévitablement par une bonne maîtrise des effectifs des concernés, une bonne connaissance de ses caractéristiques socioculturelles et professionnelles et leur localisation géographique.
Ainsi, les objectifs spécifiques étaient :

  • identifier, recenser et enregistrer les éléments des Forces Armées et de Sécurité démobilisés depuis 2011, sur la base des listes nominatives des décrets et arrêtés de démobilisation promulgués depuis 2011 et de la Carte Nationale d’Identité (CNI) des intéressés ;
  • établir le profil socio-économique individuel des démobilisés recensés ;
  • identifier les zones de réintégration en soulignant le nombre de démobilisés par localité, département et région administrative, les zones de concentration des démobilisés et à contrario les zones de forte dispersion.
    Rapport final RMD 2013
    Rapport final RMD 2013
    PDF - 4 Mo


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © SITE INTERNET INSEED - Tous droits réservés
Site réalisé par BL
Version :